DMLA : Journées nationales d’information et de dépistage du 29 juin au 3 juillet 2009

Publié le par lenviedevivre

4eJOURNEES NATIONALES D'INFORMATION ET DE DEPISTAGE DE LA DMLA
Dégèrescence Maculaire Liée à l'Âge

DU LUNDI 28 JUIN AU VENDREDI 2 JUILLET 2010

Du lundi 28 juin au vendredi 2 juillet 2010, l'Association DMLA organise, en partenariat avec la Société Française d'Ophtalmologie (SFO), le Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) avec le soutien de Novartis, Bausch&Lomb et Novalis, les Journées Nationales de dépistage de la DMLA. Une semaine unique pour bénéficier d'un dépistage précoce.

 

Au cours de cette semaine, les ophtalmologistes (libéraux et hospitaliers) de France consacreront des plages horaires afin de recevoir en consultation, et sur rendez-vous, les personnes de plus de 55 ans qui souhaitent bénéficier d'un dépistage de la DMLA. Chaque ophtalmologiste réalisera, par la méthode de son choix, un examen du fond d'oeil, afin d'en détecter les signes précurseurs (MLA - Maculopathie Liée à l'Age). A l'occasion des journées de la DMLA, des guides d'information sur la maladie, le dépistage et les traitements, seront distribués au public.
Dès la première édition en 2007, plusieurs centaines d'ophtalmologistes ont participé activement à ces Journées d'Information et de Dépistage. Depuis sa création en 2003, l'Association DMLA sensibilise le public à cette pathologie et apporte son soutien aux patients. Elle est présidée par le Pr Eric Souied (service d'ophtalmologie du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil) et comprend un réseau de plus de 300 professionnels de la vision (110 ophtalmologistes, des orthoptistes, opticiens et scientifiques). Actuellement, plus de 1 700 patients en sont membres. L'Association DMLA a également vocation à promouvoir la recherche médicale dans ce domaine.

Grâce à la recherche, notamment génétique, et aux progrès technologiques (imagerie médicale...) nos connaissances de la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age, de ses facteurs de risque et de ses mécanismes, se sont considérablement améliorées. Ces avancées ont permis de mettre au point non seulement des stratégies de prévention mais aussi des traitements pour certaines formes de DMLA, dites "exsudatives".

Alors que les recherches se poursuivent pour parfaire ces connaissances et trouver de nouvelles thérapeutiques, notamment pour les formes dites "atrophiques", une chose est sûre : les moyens d'action d'aujourd'hui sont d'autant plus efficaces qu'ils sont mis en place tôt. Or, les lésions de DMLA évoluent longtemps silencieusement... Pour toutes ces raisons, l'information et le dépistage précoce sont essentiels. Il en va de l'avenir visuel de toute une population.

Luc Blanchot

 

Source :Communiqué de l'Association DMLA - juin 2010

 

dmal

 

Publié dans AIDES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article